Je me mobilise pour la reconnaissance de l’engagement des directeurs d’école durant la crise

Aujourd’hui, avec 31 autres Députés, j’ai écrit au  Ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel BLANQUER afin de l’interroger sur l’organisation des activités « Sport Santé Culture Civisme » et le rôle des directeurs d’école dans le contexte de la crise sanitaire et dans la mise en oeuvre de ces activités.

Nous avons insisté sur l’excellent travail qu’ils ont réalisé pendant le confinement et pour la réouverture des écoles, notamment en ce qui concerne les questions d’organisation qui se posent maintenant pour le retour progressif de tous les enfants.

 Avant le 11 mai, ils ont  veillé à ce que le protocole sanitaire, complexe mais essentiel, soit mis en oeuvre au sein de leurs écoles en trouvant des solutions pour appliquer la distanciation sociale et la limitation du nombre d’élèves à 15 maximum par groupe, tout en multipliant les contacts avec leurs nombreux interlocuteurs quotidiens comme les collectivités locales, les inspections académiques, les parents d’élèves. 

Tout ceci en continuant leurs missions quotidiennes auprès de leurs élèves.

Dans le cas où une partie de la mission de piloter et d’organiser ces activités «Sport Santé Culture Civisme » reviendrait aux directeurs d’école, il paraît  opportun qu’une décharge d’enseignement exceptionnelle jusqu’aux prochaines vacances estivales ou qu’une prime spécifique soit prévue très rapidement afin qu’ils puissent les mettre en place dans les meilleures conditions possibles.

Pour les directeurs qui bénéficient d’une décharge totale ou dans l’éventualité où cette révision temporaire des temps de décharge ne pourrait être mise en oeuvre, une réflexion devrait alors être envisagée sur l’octroi d’une prime exceptionnelle. 

Enfin la fonction de directeur d’école doit poser le principe d’un emploi fonctionnel.

Courrier à Jean-Michel BLANQUER