Mesures « Insertion dans l’Emploi » du plan de lutte contre la pauvreté

 

Dans les engagements fondateurs de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, le Ministère du Travail conduit 2 ambitions majeures d’investissement sociale : la formation pour les jeunes les plus en difficulté et l’accompagnement de tous vers l’emploi.

CONSTATS D’URGENCE

L’augmentation des dépenses sociales n’a pas suffi à faire reculer la pauvreté en France : 20,7 % de jeunes au chômage

La pauvreté se reproduit de génération en génération: 60 000 jeunes mineurs ne sont ni en études ni en formation ni en emploi (NEETS)

3 000 jeunes sortant de l’aide sociale à l’enfance se retrouvent seuls sans aucune solution

Le système de lutte contre la pauvreté des adultes les plus vulnérables est complexe : 50% des allocataires du RSA ne sont toujours pas accompagnés au bout de 6 mois.

Près de la moitié des allocataires du RSA le sont depuis au moins 4 ans.

LES 5 ENGAGEMENTS DE LA STRATEGIE DE PREVENTION ET DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETE

Engagement 1 : l’égalité des chances dès les 1ers pas pour rompre la reproduction de la pauvreté

Engagement 2 : garantir au quotidien les droits fondamentaux des enfants : lutter contre la présence d’enfants à la rue et diviser par 2, d’ici 2022, le taux de privation matérielle des enfants pauvres

Engagement 3 : un parcours de formation garanti pour tous les jeunes : investir massivement dans la formation de la jeunesse et instaurer une obligation de formation pour tous les jeunes jusqu’à 18 ans

Engagement 4 : vers des droits sociaux plus accessibles, plus équitables et plus incitatifs à l’activité : décomplexifier le système des minima sociaux

Engagement 5 : investir pour l’accompagnement de tous vers l’emploi : encadrer les allocataires du RSA et simplifier les démarches d’insertion professionnelle