Mise au point concernant la tribune de l’opposition parue dans l’édition de mars 2022 du bulletin municipal « Infos Saint-Martin »

J’ai pris connaissance de la tribune de l’opposition, publiée dans l’édition de mars 2022 d’Infos Saint-Martin, le bulletin municipal de la commune de Saint-Martin-de-Crau.

Je souhaite m’exprimer au sujet de cette tribune car elle comporte la mention « député suppléant ». Cela pourrait laisser croire aux lecteurs qu’en tant que députée de la XVIème circonscription des Bouches-du-Rhône, dont la commune de Saint-Martin-de-Crau fait partie, je m’associerais aux propos tenus. Il n’en est rien.

J’ai naturellement le plus grand respect pour la démocratie locale et la légitimité du débat public dans l’enceinte et en dehors du Conseil municipal. Je me garderai donc de m’exprimer sur le fond du propos.

Néanmoins, le ton employé m’interpelle. J’affirme qu’en aucune manière mon nom, mon mandat et mon action politique ne peuvent être associés à cette expression publique, quand bien même est-elle portée par le député suppléant. Cette qualité, qui indique que le suppléant serait appelé à me remplacer en cas de décès, n’implique aucune fonction ni aucun mandat.

Elle n’engage en rien la députée élue. Je soutiens tous les maires de ma circonscription dans leurs actions pour l’intérêt de nos concitoyens et de notre territoire. Mme Marie-Rose Lexcellent ne fait pas exception et nous travaillons ensemble, en bonne intelligence, en faveur des Saint-Martinois et de la commune.

C’est par le travail collectif que nous avançons. Les maires ont le plus beau mais aussi le plus difficile et le plus exigeants des mandats.

Toujours en première ligne, leur responsabilité civile comme pénale souvent engagée au nom de leur commune, ils dédient tout leur temps à leurs administrés et à leur commune. Si les désaccords politiques sont aussi naturels que nécessaires en démocratie, ils ne peuvent remettre en cause le respect dû à chaque élu.

Sans polémique politicienne – nos concitoyens n’en ont que faire – et sans m’ingérer dans les débats du Conseil municipal, j’estime que je devais donc cette précision aux Saint-Martinois et à leurs élus. Je tiens à les assurer de ma disponibilité et de mon action résolue en faveur de l’intérêt général à Saint-Martin, en bonne coordination avec Madame le Maire.